German
English
Turkish
French
Italian
Spanish
Russian
Indonesian
Urdu
Arabic
Persian

Question 25 :

« Une personne qui s'est mise à croire en Jésus Christ peut-elle à nouveau perdre son salut ? » (TR)

 

Réponse : La foi en Jésus Christ, Fils de Dieu, rédempteur et sauveur de l'humanité, est en même temps ces deux réalités : don de la bonté de Dieu et, du côté de l'homme, le fruit de l'acceptation libre de ce don lié à la conversion des péchés pour se tourner vers Dieu. Dieu a la liberté de l'homme en grande estime. Il attend de lui une réponse de personne responsable. Ainsi il ne nous oblige pas à croire, ni ne nous donne la foi automatiquement. C'est dans l'essence de la foi véritable d'être offerte et acceptée librement.

 

Ainsi, nous avons déjà la réponse à notre question. Il est possible que la foi soit négligée ou même refusée, même après que la personne l'ait acceptée librement. Celui qui, consciemment néglige sa foi en Jésus Christ comme Fils de Dieu et qui l'abandonne volontairement, refuse par là même le don de la rédemption qui lui avait été offert et qu'il avait commencé par accepter librement. Cet homme fait le choix de l'éloignement de Dieu ou il se met même en opposition consciente vis à vis de lui. L'enfer signifie : s'être fermé soi-même pour toujours à l'amour de Dieu et de s'être relégué dans le malheur absolu de l'éloignement de Dieu, voire de l'inimitié vis à vis de Dieu, à savoir l'enfer.

 

Ni dans l'Ecriture Sainte, ni dans la tradition de la foi chrétienne il est dit précisément d'une personne quelle soit effectivement en enfer. Bien plus, l'enfer est toujours présenté comme une possibilité réelle, liée à l'offre de la conversion et de la vie.

Contactez nous

J. Prof. Dr. T. Specker,
Prof. Dr. Christian W. Troll,

Kolleg Sankt Georgen
Offenbacher Landstr. 224
D-60599 Frankfurt
Mail: fragen[ät]antwortenanmuslime.com

Plus sur les auteurs?